Pourquoi une Holding et comment ?

Par Patrick Maurice - Entrepreneur, Expert Comptable, Commissaire aux Comptes sur easy-compta

 

Vous souhaitez racheter une activité et le cédant souhaite naturellement vendre les parts de sa société et non pas son fonds de commerce ? En effet, la fiscalité est beaucoup plus avantageuse pour les personnes qui cèdent leurs parts plutôt que leur fonds de commerce. Pour éviter les écueils, il va donc vous falloir créer une holding de reprise.

 

Le montage d’une holding pour racheter une société est une opération finalement très classique. Surtout lorsque cette acquisition se finance à crédit. Les anglo-saxons ont même un terme spécifique à ce type de montage : le montage LBO (Leveraged Buy Out).

 

Dans ce système, le repreneur n’achète pas directement la société souhaitée (la société cible) mais la fait racheter par une société holding créée spécifiquement pour l’occasion. La forme juridique de la société Holding pourra revêtir à la fois des formes commerciales (EURL/SARL/SASU/SAS/SA/…) et des formes civiles (Société Civile).

 

Une fois sa création juridique actée, la holding souscrit un emprunt pour acquérir les parts de la société cible. Ensuite il faudra remonter de l’argent de la société cible à la société holding pour rembourser les échéances du prêt.les dividendes constituent un bon moyen de remonter l’argent pour le remboursement.

 

Ce montage est nommé LBO (Leverage Buy Out). D’une certaine façon, cela signifie donc que la société cible se rachète par elle même. En pratique, ce n’est pas tout à fait le cas : le repreneur réalisera en moyenne un apport équivalent à 30-35% de la valeur de la société rachetée. En conséquence, pour réaliser ce type de montage, il conviendra de privilégier des sociétés cibles ayant une vraie capacité à générer de l’argent.

 

Avant de vous lancer, voici quelques astuces à suivre sur le plan fiscal :

  •    les dividendes distribués à la société Holding sont quasiment exonérés d’impôts sur les sociétés (95% d’exonération) et il n’y a aucun prélèvements sociaux comme les 15.5 % de CSG CRDS que l’on retrouve pour les particuliers.

  •     On peut même améliorer la fiscalité en optant pour le régime de l’intégration fiscale.

  •     Enfin, si un jour vous souhaitez vous même céder votre société cible, vous pourrez avoir une quasi exonération de la plus value si vous en respectez les conditions.

Rappel : Le régime mère-fille est une option fiscale utilisée dans les groupes de société permettant de limiter les impacts fiscaux. Ainsi, la société mère joui d'une exonération d'impôt sur les sociétés sur ces distributions à l'exception d'une quote-part de 5% pour les frais et les charges.  Les dividendes versés par les sociétés intégrés fiscalement sont déduit du résultat global imposable dans leur totalité. De plus, les plus-values des titres de participations ont un taux à 0% d'impôts sur les sociétés avec un quote-part de 12% intégrée dans le résultat.

 

En conclusion, la création d’une société Holding se justifie sur le plan économique mais devient en France totalement indispensable sur le plan fiscal.

Please reload

Dernières infos

01/10/2019

Please reload

Vous abonner a nos infos

VEGEO

5 rue Pelletier
69004 Lyon

Tel: 06.20.01.49.53

vegeo-contact@sfr.fr

VEGEO

Intervient bénévolement:

Clubs de repreneurs

CLENAM

CCI Lyon

Sur demande sous forme de temoignage

Vegeo. © 2017  . All Rights Reserved. Proudly created with Wix.com