Comprendre en 5 questions la reprise d’entreprise


Comprendre en 5 questions la transmission et la reprise d’entreprise

par Bercy Infos, le 21/11/2018 –

Dans les 10 prochaines années, plus de 600.000 entreprises seront transmises à des repreneurs. Voici quelques explications pour bien comprendre comment la cession-reprise d’entreprise fonctionne.

1. Quelles sont les démarches à effectuer avant de se lancer dans la transmission / reprise d'entreprise ?

Pour le cédant d'entreprise

Transmettre une entreprise se prépare plusieurs mois voire plusieurs années à l'avance. Avant de céder une entreprise, il est nécessaire de bien connaître ses forces et ses faiblesses afin d’en établir le diagnostic. Ce diagnostic prend notamment en compte les produits, le marché, la concurrence, la stratégie de l’entreprise, les ressources humaines, la comptabilité, les moyens, les aspects juridiques et financiers, etc. et sera important pour aider les repreneurs dans leur décision.

Il est possible de réaliser une partie du diagnostic seul mais il est recommandé de se faire aider de professionnels tels qu’un notaire ou un avocat pour les aspects juridiques et un expert-comptable pour les aspects comptables.

Pour le repreneur d'entreprise

Se lancer dans l’entrepreneuriat est une décision importante dans la vie d’un professionnel et de sa famille, il est donc important de se préparer. La construction d’un business model permet au repreneur de déterminer quel serait son projet idéal : secteur d’activité, chiffre d’affaires, effectif, organisation etc. Ce travail permet ensuite de mieux cibler la recherche.

2. Avant sa cession / reprise, comment déterminer la valeur d’une entreprise ?

Attention, il est très important de distinguer la valeur d’une entreprise et son prix.

La valeur résulte de différents critères matériels (machines, bâtiments, immobilier…) ou immatériels (brevets, fichiers clients, marques, logiciels…). Le prix, quant à lui, répond aux critères de l’offre et de la demande.

3 approches sont utilisées pour déterminer la valeur d’une entreprise : l'approche patrimoniale, l'approche dite « de rendement » et l'approche dite « comparative ».

Les méthodes patrimoniales

Elles visent principalement à évaluer ce que possède l’entreprise (les actifs) et à en soustraire la valeur de ses dettes pour obtenir l'actif net ou situation nette.

Les méthodes dites « de rendement »

Il s’agit d’estimer la capacité future de l'entreprise à dégager des bénéfices, puis à en déduire sa valeur, tout en tenant compte du risque de non réalisation de ces bénéfices.

Les méthodes dites « comparatives »

Elles consistent à comparer l’entreprise avec d’autres entreprises semblables, et dont la valeur de transaction est connue.

Leur pertinence peut varier en fonction de la taille de l’entreprise ou de la nature de ses activités par exemple. Il est donc généralement conseillé d’utiliser plusieurs méthodes afin d’avoir une vision la plus globale et la plus complète de toutes les composantes de l’entreprise, pour en faire au final, l’évaluation économique la plus juste.

Avant de consulter le diagnostic de l’entreprise, les repreneurs doivent avoir une bonne connaissance du marché afin de pouvoir déterminer si l’offre leur convient ou pas, et dans quelle mesure ils pourront négocier.

3. Comment trouver un cédant ou un repreneur d'entreprise ?

Trouver un cédant ou un repreneur peut se faire de différentes manières :

  • un membre de la famille, un proche ou un ou des salariés se porte candidat pour reprendre l'entreprise ;

  • grâce au réseau et au bouche-à-oreille ;

  • grâce à la veille dans les revues spécialisées ;

  • sur Internet, à travers des bourses d’annonces nationales ou régionales, comme celles de Bpifrance, de l’Agence France Entrepreneur (AFE), de Pôle Emploi…

4. Le cédant accompagne-t-il le repreneur d'entreprise ?

Le cédant peut accompagner le repreneur pendant une période déterminée afin d’aider le repreneur à bien comprendre le fonctionnement de l’entreprise, les relations avec les clients etc. Le mode d’accompagnement doit être précisé avant la signature de l’acte de cession. Il devra indiquer par exemple le statut du cédant (salarié, conseiller, etc.), la durée de l’accompagnement, et le mode de rémunération s’il y a lieu.

5. Qu’en est-il des salariés de l'entreprise reprise ?

L’article L1224-1 du Code du travail stipule que « lorsque survient une modification dans la situation juridique de l'employeur, notamment par succession, vente, fusion, transformation du fonds, mise en société de l'entreprise, tous les contrats de travail en cours au jour de la modification subsistent entre le nouvel employeur et le personnel de l'entreprise ».


VEGEO

5 rue Pelletier
69004 Lyon

Tel: 06.20.01.49.53

vegeo-contact@sfr.fr

VEGEO

Intervient bénévolement:

Clubs de repreneurs

CLENAM

CCI Lyon

Sur demande sous forme de temoignage

Vegeo. © 2017  . All Rights Reserved. Proudly created with Wix.com